ACCUEIL ÉDITION 2016LAND ART ? APPEL DE DOSSIERS CONFÉRENCE
LES LIEUXSOUTIENPRESSE CONTACT

For english version

ÉDITION 2016
Soyons réalistes et créons l'impossible !

BROCHURE
VOLET PROFESSIONNEL

Claude MILLETTE

S'éclater la pomme sur tapis enroulé...
Son propos est à la fois une interventon dans le paysage et une performance.

La pomme est évoquée en référence à la légende de Guillaume Tell. Elle s'associe aux éléments de rigueur, de précision et de confiance.

Ce qui restera de l’œuvre suite à la performance sera cette empreinte au sol taillée comme à l'emporte-pièce, ce tapis végétal enroulé à ce tronc d'arbre typique au land art comme s’il avait ouvert une boîte de conserve avec une clé et 10 nouvelles pommes au sucre d'orge.

Quant à l'utilisaton d'une arme factice son intenton et le propos de son geste sont de changer la perception de ce que l'opinion publique actuelle désinforme au sujet des armes à feu pour ainsi déclencher des éléments festfs.

L'art pour l'essentel est efface lorsque les matères, les propos et leurs réalisatons sont faits avec maîtrise... tout comme le peintre qui prend du recul face à son tableau, il veut recréer ce moment d'hésitaton et cete communion dans une mise en scène symbiotque...




*

*

Karl CIESLUK

Migration
Prix Coup de cœur 2016
Ce travail représente celui de groupements familiaux apparaissant d'un environnement, un marais, un endroit de décrépitude, affontant l'incerttude et même le danger et marchant vers un autre environnement, un endroit de vie, de certitude et de sécurité. C'est une analogie de la migration humaine qui a lieu aujourd'hui. Ces gens essayent de s'échapper de la répression, de la pauvreté et du danger, s'enfuyant souvent pour leurs vies. Il souligne notre monde en constant changement dans lequel de nombreuses familles doivent changer leur environnement physique pour vivre une vie sûre et productive.

Leur environnement domestique est devenu insupportable, pollué et corrompu et ils se trouvent maintenant déplacés à travers de nombreux pays dans le monde entier.

Cela a été la même situation effrayante arrivant à maintes reprises partout dans l'histoire. Au cours des 80 dernières années, nous avons été témoins du meurtre de 5.5 millions de vies civiles innocentes et encore 40 millions de personnes s'enfuyant de leurs patries.

Ces réalités affeuses peuvent modifer une culture et en changer une autre pour toujours.






*

Karin VAN DER MOLEN

L’Arbre de vie
Si la nature nous démontrait qu’il était temps de régler ses comptes? Si la nature voulait nous échapper? Quand les mises en garde et la préoccupaton s'avèrent être insuffisantes, nous pouvons être surpris. Voyez cet arbre volant? Est-il un conte de fées ou une image irréelle? Un objet poétique, même humoristique, la moitié de l'arbre, la moitié de la fusée, apparemment légère, choisit sa positon, flottant doucement au-dessus de la surface de la Terre. Cet arbre volant est un hybride, étant à la fois la plante et l'animal, aussi bien que les aspects empruntés de haute technologie, pouvoir survivre.




*

*

Marie-Ève G. RABBATH

Autopsie emvironnementale
Quelques fois riches quelques fois pauvres, ces échantillons sont stratigraphiquement représentatifs des expériences passées de la personne. La qualité des strates dépend de l’intention de l’observateur. Sa subjectivité.

Des couches successives qui se sont inscrites dans notre histoire et qui font dorénavant partie de notre couleur personnelle. Elles ne peuvent pas être altérées, effacées.

Comme pour rappeler qu’on ne peut faire fi de l’endroit d’où l’on vient, du chemin emprunté pour être qui nous sommes.

Nous sommes la somme de nos expériences, de nos blessures, de nos succès. C’est ce qui teinte nos perceptions.


*

*

Thérèse CHABOT

Paraciel / Parasol
J'ai choisi le verger avec comme fonds de décor la montagne, l'immensité du ciel au-dessus de nos têtes et en dessous le sol couvert de pommes.

Fin d'une saison, fin d'n cycle, l'arbre a donné ses fruits, presque à épuisement de ses forces.

D'autres, vigoureux, l'entourent et lui font la fête, la fête des cerfs-volants qui célèbrent le passage d'une saison à une autre, passant par la mort, et l'engelure du sol pour mieux préparer la promesse d'une nouvelle floraison.

Cerfs-volants ou boucliers, objets volants, objets flottants, ils incarnent la communicaton entre le ciel et la terre.




*


Christopher VARADY

Soulèvement
Une masse de terre se lève au-dessus du niveau du champ. Doté d'un paysage au sommet et des arbres qui poussent dans ses côtés, ce bloc se veut un monument monolithe pour célébrer la terre, les arbres et la vie.


*

*

*

Jean BRILLANT

Le lit de roches
Je conçois la sculpture comme un médium performatf dont l’action joue un rôle dans la relation que l’humain entretient avec son environnement. Avec Le lit de roches, je propose au spectateur de prendre un instant sur une pierre, comme cela se fait intuitvement lors de ballades en nature. Cete fois pourtant, il y a eu aménagement, acte délibéré et inatendu de l’artite qui invite le promeneur dans un lit de roches. J’espère ainsi modifier certaines perspectives et inciter à une réflxion autour de la relation que nous entretenons avec le végétal, le minéral, l’animal et nous-mêmes. D’un jeu de déplacements, de proportion et de référencements, le spectateur pourra faire l’expérience d’un lieu intime, protégé et réconfortant. Dans un tel contexte, une certaine chaleur semble même émaner des pierres, lesquelles seraient animées d’une vie intérieure…

Depuis une quinzaine d’années, j’ai principalement positioné mes sculptures dans des lieux où les enjeux liés à la nature sont présents. Dans nos civilisatons technologiques, urbaines et industrielles, c’est une problématique qui nous concerne tous. Par la plasticité et le positonnement des sculptures, je cherche à produire une expérience concrète où la nature, la sculpture et le spectateur construisent conjointement le vocabulaire et le sens d’une relation qui les lie. Par la transformation et le déplacement de matériaux trouvés, je tente de mettre en lumière la résilience de ces derniers, le fait qu’ils retourneront nécessairement à la nature.


Laurent GAGNON

Câblage
L’internet est devenu une ressource indispensable au quotidien. En effet, grâce au téléphone intelligent l’informaton court sur les ondes abollissant les distances. Toutefois, on s’en doute, il subsiste des câbles : sous-marin, sous terrain, des motons de fis cachés derrière le bureau. Il faut avouer qu’il y a une réalité matérielle derrière l’effervescente et lumineuse virtualité numérique. Il faut charger la pile quoi! Son projet cherche à représenter plus ou moins fidèlement ces gerbes de filage et de blocs d’alimentaton qui prolifèrent sur le plancher. Réalisée à partir d branches tordues cette installaton incarne aussi la nature insoumise, prête à tout pour s’adapter à son environnement et qui, de surcroît, ne génère aucun déchet. Pourrait-on en dire autant de notre rapport à la technologie?






*

Mélodie COUTOU

Dames griffées
À l'éveil du printemps, le verger présente ses ramures dénudées de verdure. Les pommiers ressemblent à des griffes de dragons et à de vieilles mains de sorcières garnies de boutons floraux aux promesses d'une récolte abondante. Vieilles souches, vieilles grand-mères sortie de terre pour déposer leurs fruits généreux.

Je suis porteuse des prémisses d'une œuvre empreinte de féminité. Depuis quelque temps, les phragmites se balancent pour me dire de les choisir. Les saules sont également présents à ce moment. Ces vieilles branches grises d'une grande beauté et quelque peu terrifiantes m'arrachent des émotions, à la fois lumineuses, troublantes et touchantes.

L'observation des lieux et les sentiments naissants me dirigent vers des mots épurés...

Généreuses, puissantes, femmes de grifes ouvrant des bras dansants, accueillants et peut-être effrayants.

Silhouettes aux lignes pures

Union des formes organiques et géométriques

Évocaton d'une force mère




*

*

Tania LEBEDEFF

Entre ciel et terre
L’être terrestre projete sa quête vers le ciel qui lui semble infin, mystérieux.

La sensaton de liberté que lui procurent ses ailes le mène dans la voie du silence… du vide et de tous les possibles.

C’est en lui que s’unissent ciel et terre.

© Crédits photos édition 2016 : Patrick Deslandes
• © Crédits photos édition 2016 : Monique Sansregret
POUR VOIR LE VOLET RELÈVE