ACCUEIL ÉDITION 2017LAND ART ? APPEL DE DOSSIERS CONFÉRENCE
LES LIEUXSOUTIENPRESSE CONTACT

For english version

ÉDITION 2008




BROCHURE

Yves DALPÉ and Daniel LEVASSEUR

L'intrus
Un pommier à grappes ? Une première à Mont-Saint-Hilaire ! Ce duo professionnel et autodidacte dans plusieurs domaines des arts visuels s’est principalement illustré lors de rencontres internationales de land art pour lesquelles ils ont remporté plusieurs prix. Pour ces deux acolytes, le contact direct avec la nature demeure la plus grande valeur. Ils se sont donc laissés imprégner par les attraits naturels des lieux et ont tenté de donner, tout comme le verger en cette période de l’année, une âme et une couleur particulière à leur œuvre.



dianeboudreault

Taurapatapom
Un endroit qui rappelle la mémoire de notre enfance où les voix résonnent la joie de cueillir les pommes. Un salut à la création, l'importance de la nature sur le comportement humain et le jeu d'un dialogue scintillant avec le vent.



Thérèse CHABOT

L’aller-retour, chemin des révérences
Dans le contexte de cet événement, mon intervention s’inspire de la géographie du lieu où plusieurs chemins se croisent et suggèrent un temps d’arrêt et une pause pour mieux continuer son parcours.

Sur ce site choisi, j’utilise le décor naturel et le décor artificiel du lieu composé à la fois des arbres du boisé et d’un mobilier domestique : lavabo et latrine mis à la disposition du passeur-randonneur-pélerin. C’est à partir de ces éléments que je recompose le paysage pour solliciter un nouveau regard d’ interprétation des usages, passant du basique au ludique, au fantaisiste ou au sublime.

Métaphore du passage, mon intervention joue sur plusieurs plans, en utilisant le décor naturel du lieu où les sens sont sollicités. J’ai voulu me servir de ce Carrefour-refuge que j’ai réaménagé pour faire une pause sur les sentiers entre la fin du garde-manger-du verger et de la bleuttière avant de découvrir la pinède avec ses ombres dorées pour arriver enfin à l’étang-miroir vert phosphorescent qui grouille de vie, à l’abri d’un saule pleureur majestueux.

On aperçoit en toile de fond, la montagne qui émerge du faite des arbres et persiste en souveraine, gardienne de ses richesses inestimables et irremplaçables malgré l’attaque des hommes à vouloir s’y faire un nid de béton et la faire reculer.

Dans mon espace, je vous convie à la découverte d’un jardin sacré poétique qui rappelle l’idée du cycle et de l’éternel recommencement faisant allusion à la beauté des savoir-faire ancestraux qui se perpétuent dans les gestes quotidiens encore actuels et riches de sens.



Christopher VARADY SZABO

La terre se lève
En explorant les concepts d’habitat et de systèmes d’architecture, les sculptures de cet artiste s’inspirent des structures primitives. Pour les concevoir, il emprunte et adapte des méthodes de construction traditionnelles authentiques. Ce concept d’habitat complice de la nature du verger aura survécu à deux hivers.



*

Marc BERGERON and France PROVENCHER

As-tu ton bonnet mon bolet ?
Trois champignons ont désormais trouvé refuge dans le sous-bois du verger.




France MALO

Mnemonic Corridor
C'est selon la nature humaine et avec instinct que les hommes forgent leur habitat... Ils en sont responsables. La géographie du mont Saint-Hilaire influence les phénomènes naturels : d'un microclimat à la dernière tempête de grêle... Née à Mont-Saint-Hilaire et témoin de la transformation de l'endroit, Créations-sur-le-champ me fait réfléchir sur l'empreinte laissé dans la nature en grand dérangement.




Tania LEBEDEFF
www.tanialebedeff.com

Témoin silencieux
Pour démontrer le côté sacré de la nature, une sombre allée de pins devient l'intérieur d'une cathédrale majestueuse, par l'ajout d'une grande fenêtre faite de brindilles, rappelant les vitraux.

Cette fenêtre s'ouvre sur la lumière du verger et la beauté de la montagne.

Le Témoin silencieux c'est nous, c'est chaque arbre, c'est la montagne.



*

Michel BRUNET

La nature, ça nous regarde
«On se sentira observé tout en regardant». Des éléments de la nature se font gardiens de la forêt. Un regard sur notre présence pour nous rappeler la fragilité des lieux.




Armand VAILLANCOURT




Thierry VIGNEAULT and Chantal CHRISTIN

Voulons-nous s’épouser ?
Une œuvre évoquant la tentation du couple : l’arbre Femme et l’arbre Homme – Voulons-nous s’épouser ? Une demande en mariage aux couleurs de la nature flamboyante d’automne. Leur passion pour le théâtre, la scénographie, la lumière et l’éclairage transparaît dans cette mise en scène romantique et colorée. «Le land art est un état d’être dans la nature, une réponse aux propositions continuelles des matériaux de la terre.»


*

*

*
© Crédits photo édtion 2008 : Gilles Arbour
gillesarbour.wordpress.com
*© Crédits photo : Suzanne St-Amour
suzannesaintamour.blogspot.ca